A L’ADRESSE DE TOUS LES FILS ET TOUTES LES FILLES DE LA CÔTE D’IVOIRE

Posted on novembre 20, 2011

3


A L’ADRESSE DE TOUS LES FILS ET TOUTES LES FILLES DE LA CÔTE D’IVOIRE

Cher ivoirien,

Chère ivoirienne,

La constitution, ta constitution te donne le droit de dire « non ». Ne pas aller voter est aussi un droit constitutionnel. Et cette « arme » que tu possèdes est actuellement redoutée par la France et les Etats Unis d’Amérique. Regarde comment Phillip Carter III remue ciel et terre pour susciter des candidatures venant du FPI. Et tu sais pourquoi ?

Te souviens-tu  que lorsqu’ils ont réussi leur coup d’Etat contre le président légitime et légal, en la personne de Laurent Gbagbo, toute la Côte d’ivoire était calme ? Te souviens-tu qu’il n’y avait eu aucune manifestation de joie dans les rues d’Abidjan qui fait plus de la moitié des électeurs ? Au point que la chaîne française France 24 et la « TCI » de Ouattara furent obligées de diffuser des anciennes images de la campagne présidentielle pour faire croire que tous les ivoiriens étaient heureux de la chute du président Gbagbo ? Eh oui. En politique, ce sont des faits qui prouvent que Alassane Ouattara n’a aucune légitimité en Côte d’ivoire.

Il faut absolument faire croire que le régime Ouattara est légitime, pour que les investisseurs viennent. Sinon actuellement ça ne va pas. Regarde les billets de banque. Ils datent de 2003. Si tu as un billet actuellement dans ta poche, sors-le et regarde la date. 2003=Date de braquage de la BCEAO dans les zones du nord et de l’ouest contrôlées par la rébellion pro-ouattara.

C’est pourquoi,  ils veulent faire vite. Mais une élection où il n’y a pas le FPI, les investisseurs n’en veulent pas. Ils ne veulent pas du parti unique. Il leur faut donc une assemblée nationale avec toutes les sensibilités politiques pour légitimer le régime Ouattara et faire croire qu’en Côte d’ivoire, c’est le retour de la démocratie. Condition sine qua none pour le retour des investisseurs.

C’est pourquoi les alliés de ouattara se battent nuitamment pour débaucher des candidats parmi les cadres du Fpi et faire croire à l’opinion internationale que le FPI participe à cette mascarade du régime Ouattara. Je t’apprends qu’officiellement le FPI a dit non. Oui « NON ! » à cette mascarade.

C’est pourquoi tu ne dois pas aller voter.

Ces cadres (qui ne pèsent rien sur le terrain politique) qui se sont fait acheter, ne sont pas des candidats du Fpi. Ne les écoutes pas et ne les suit pas. Ils sont en mission pour Ouattara.

Voter, c’est augmenter le taux de votants et ainsi donner un caractère légitime à ces élections législatives.

Allez voter, c’est cautionner ce coup d’Etat contre le président Gbagbo et dire que la France de Sarkozy a eu raison.

Allez voter, c’est dire aux investisseurs, qu’il y a la démocratie en Côte d’ivoire et qu’ils peuvent venir investir.

Allez voter, c’est dire que Gbagbo c’est fini et qu’on peut le transférer à la CPI en toute tranquillité.

Cher Patriote,

Es-tu prêts à faire ça au Président Gbagbo ?

Es-tu prêts à faire ça à ta chère Côte d’ivoire ?

Je pense que « non ».

Alors ne va pas voter et dis-le à ta voisin,

Explique à ton parent,

Sensibilise toutes tes connaissances.

Pour une Côte d’ivoire libre et démocratique, disons « NON » à ces élections déjà arrangées.

Publicités