Humiliation de Chris Brown à Abidjan,Comment en est-on arrivé là? #Mtv #Yahoo #musique

Posted on décembre 31, 2012

0


chris-brownDivertir le peuple affamé afin de détourner son attention des problèmes réels. C’est une pratique que les antiques romains utilisaient déjà à l’époque des gladiateurs. Le peuple le temps d’une décharge d’adrénaline oubliait tous ses problèmes causés très souvent par les hommes politiques qui pouvaient ainsi avoir un temps de répit. Si depuis lors la forme a changé, faut dire que le divertissement utilisé comme moyen de distraction par les hommes politiques est toujours d’actualité. Mais il arrive très souvent que le peuple las de ne consommer que du divertissement, découvre le pot aux roses et se rebelle contre son état de dindon de la farce. Cette prise de conscience du peuple martyrisé de Côte d’Ivoire vient de faire une victime illustre. Chris Brown, plus connu pour les coups et blessures qu’il inflige à sa dulcinée Rihanna que pour sa musique, a en effet renoncé à chanter hier à Abidjan. Et pour cause: le stade où devait se dérouler le show était complètement vide.

Qui a vu défiler sur  les écrans de la télévision publique ivoirienne la moitié des ministres du gouvernement Ouattara durant la cérémonie de clôture des Kora 2012 aura compris pourquoi les ivoiriens ont boycotté cet évènement.  Face aux centaines de personnes tuées cette année par les miliciens et militaires proches du régimes d’ Abidjan, face aux licenciements abusifs, face aux grèves à répétition et protestations de tout genre, le gouvernement Ouattara voulait profiter de la popularité d’un évènement culturel afin de montrer aux yeux de l’opinion  publique nationale et internationale que les ivoiriens sont attachés malgré tout à celui que les bombes françaises ont fait roi en Côte d’Ivoire. Comme si cela ne suffisait pas, il fallait aussi prouver que  grâce aux 10 milliards d’euro de dettes contractées en moins de deux ans  par le gouvernement Ouattara, les ivoiriens sont devenus riches. Et comment pouvait-il en être autrement, lorsque pour la cérémonie de clôture qui s’est déroulée  dans un luxueux hôtel d’Abidjan, l’on fixe le prix du billet à 1500€: excusez du peu.

Certains signes ne trompent pas. Mais les dictateurs très souvent n’arrivent pas à lire les signes du temps. Marie Antoinette alors que le peuple criait son ras-le-bol déclara : “Le Peuple a faim, il n’y a plus de pain! – Qu’ils mangent de la brioche.”   “Le peuple a faim, il n’ y a plus de pain!-  qu’il mange Chris Brown” serions nous tentés de dire aujourd’hui.  Cachet de la star: un million de dollars payés d’avance. Un million de dollars provenant des 4 millions de dollars investis par le gouvernement ivoirien pour l’organisation de cet évènement.  Et c’est ainsi qu’hier, la star américaine qui est arrivée à Abidjan avec 24 h de retard,  à son arrivée au Stade Félix Houphouet Boigny  a trouvé  les gradins  complètement vides. Comme si cette humiliation ne suffisait pas, les membres de l’organisation qui avaient fixé les prix du billet d’entrée au stade à plusieurs mois de salaire d’un ivoirien moyen, ont cru bon devoir  annoncer que l’entrée était désormais gratuite. Rien à faire!  Seuls quelques badauds qui se trouvaient dans les environs du stade ont accepté ce cadeau de faim -pardon- fin d’année. “No spectateurs, no party” se serait écrié le natif de l’Oklahoma qui s’en est allé se consoler dans les bras de Rihanna, ne comprenant sans doute pas l’attitude de ces ivoiriens qui ont refusé de voir gratuitement ce que sous d’autres cieux ses fans s’arrachent à prix d’or.

Rien de personnel Chris, mais nous en Côte d’Ivoire nous avons des soucis plus urgents à résoudre. La prochaine fois sera peut être la bonne.

ACC- Côte d’Ivoire

Voici le stade tel que l'a trouvé Chris Brown à son arrivée

Voici le stade tel que l’a trouvé Chris Brown à son arrivée

Il y' avait plus de policiers que de spectateurs hier au stade Felix Houphouet Boigny

Il y’ avait plus de policiers que de spectateurs hier au stade Felix Houphouet Boigny

Même après que l'organisation ait annoncé l'entrée libre, les gradins étaient toujours vides

Même après que l’organisation ait annoncé l’entrée gratuite , les gradins étaient toujours déséspérement vides.

Seul les artistes locaux ont accepté de s'exhiber devant les gradins vides.

Seul les artistes locaux ont accepté de s’exhiber devant les gradins vides.

Publicités