Prof. Jacobs « mon tweet ne se referait pas au procès contre mon client le président Gbagbo » #FreeGbagbo #Civ2010 #CI225

Posted on juin 1, 2013

1


 dovDans la journée d’hier, le blog d’ACC- Côte d’Ivoire en exclusivité publiait un tweet du professeur Dov Jacobs, avocat du président Gbagbo. Dans ce tweet le professeur Dov Jacobs affirmait qu’il était désillusionné, car il venait d’apprendre que dans les affaires juridiques, il existe des dimensions politiques.

Après notre publication de ce tweet et notre analyse, plusieurs cyberactivistes, blogs et surtout  journaux ivoiriens ont repris nos observations. Sans doute étonné par la tournure que prenaient les événements, hier nuit, le professeur Dov Jacobs a publié une réponse à son tweet, réponse qu’il a ensuite effacé en même temps que le tweet qui a engendré tout ce débat.

Dans sa clarification, le professeur Dov Jacobs, disait en substance que c’est en sortant d’un colloque sur l’article 32 de la constitution indienne, en particulier sur la partie concernant le PIL qu’il avait publié ce tweet.

Le PIL public-interest litigation, est  un outil juridique contenu dans l’article 32 de  la constitution indienne et qui a pour but de protéger l’intérêt public durant un procès.  N’ayant pas obtenu plus amples explications sur le rapport entre le PIL et le tweet du professeur Dov Jacobs, nous ne pouvons que prendre acte du démenti du professeur Dov Jacobs en qui nous avons absolument confiance.

ACC – Côte d’Ivoire

Publicités