La colonisation islamiste de l’Afrique et du monde par l’occident

Posted on juin 11, 2013

1


 conflits_modernes_8d627

La semaine dernière, LE CANARD ENCHAINÉ a de nouveau fait parler de lui, en publiant un article fort intéressant sur les centres de formation accélères de djihadistes en Libye. L’on apprend ainsi que dans la Libye « libérée » par les occidentaux, des extrémistes musulmans provenant de tous les continents seraient entrain de recevoir une formation militaire afin de se lancer à la conquête du monde. Les destinations privilégiées en ce moment, la Syrie, et l’Afrique subsaharienne. On retrouverait ainsi ces djihadistes au Mali, au Nigeria, au Niger et au Tchad.

Il faut dire qu’à cette même période de l’année dernière, plus précisément le 6 juin, LE CANARD ENCHAINE avait déjà révélé que le Qatar, l’un des plus fidèles alliés de l’occident dans la conquête du monde, finançait les groupes armés islamistes au Mali. Le recoupement de toutes ces informations semblent nous amener vers une unique conclusion. La face cachée de l’extrémisme musulman a un visage : C’est celui de l’occident.

L’on imagine mal en effet, comment la Libye contrôlée par l’occident à travers des dirigeants qu’il a installé après avoir chassé le colonel Khadafi serait incapable de détruire quelques camps d’entrainements d’islamistes. Et comment en est on arrivé à transformer un pays comme la Libye qui était somme toute l’un des plus tolérants du monde arabe, en un vaste camp d’entrainements pour l’international djihadiste ? A moins que l’on ne veuille jouer à l’autruche et malgré les apparences, force est de constater que les occidentaux sont arrivés à la conclusion selon laquelle leurs intérêts à travers le monde seraient mieux protégés par des régimes islamiques extrémistes.

«  Les spin doctors » et autres conseillers militaires occidentaux semblent en effet avoir convaincu leurs employeurs que le modèle Afghan lorsqu’il s’agit de piller les ressources d’un pays avec l’assentiment de ses dirigeants serait le plus adapté. En Afghanistan, les États-Unis avec l’excuse de la guerre froide avaient en effet créé les talibans. Ces précurseurs du djihadisme international (parmi lesquels l’on retrouvait un certain saoudien du nom d’Osama Ben Laden), avaient reçu comme mission celle de combattre les soviétiques, coupables de vouloir étendre le communisme dans cette région du monde. Pour la première fois, des extrémistes musulmans de plusieurs pays armés par les États-Unis, s’étaient retrouvés afin de combattre un ennemi commun. Après le retrait des troupes soviétiques, et après une brève transition politique, les taliban avaient pris le pouvoir et au nom de la religion, avaient instauré l’un des régimes les plus rétrogrades au monde.

Si l’on veut comprendre ce qui se passe et se passera en Afrique et dans le Monde, c’est au modèle Afghan que l’on devrait se référer. En échange d’un pays où ils pourront en toute liberté imposer leur religion, les djihadistes aident les occidentaux et leurs multinationales à prendre le contrôle des ressources des pays conquis. C’est ce qui se passe actuellement en Libye, c’est ce qui risque se passer en Syrie, et c’est vers ce modèle que des pays comme le Mali, le Nigeria, le Niger, la république centrafricaine et bien d’autres encore sont entrain de se diriger.

En république centrafricaine justement où les soldats sud-africains avaient reconnu parmi les combattants de la Seleka (une rébellion censée être composée de centrafricains) des combattants arabes. Que font ces arabes dans cette zone ? Où ont ils été formés ? Qui les a armés. Certains pensent qu’ils viendraient du Soudan, mais il  est plus probable que tous ces combattants aient été formés en Libye, et avec la complicité du Tchad, (principal allié de la France dans la région) soient le noyau de la colonne islamiste qui aidera l’occident à établir un contrôle total sur l’Afrique centrale.

L’on pourrait objecter en pensant qu’au vu de la haine contre la culture occidentale qu’ils proclament, miser sur les djihadistes ne serait pas un investissement très intelligent de la part des occidentaux. Là encore ce qui se passe actuellement en Afghanistan devrait permettre cette fois aux djihadistes installés par les occidentaux de mieux appréhender  ce qui les attend au cas où il leur viendrait à l’esprit de ne pas honorer leurs engagements ou de se détourner de la mission d’assujettissement des peuples à eux confiée par leurs sponsors occidentaux. Les mêmes armes qui avaient aidé Osama Ben Laden à prendre le contrôle de l’Afghanistan, sont les mêmes qui quelques années plus tard le tuèrent…

ACC – Côte d’Ivoire

Publicités