Soro Guillaume, de rebelle à cyberactiviste ou l’histoire d’un criminel qui essaie de se justifier.

Posted on juillet 12, 2013

1


(FILE) This picture taken on February 8,

Si l’on vous demandait aujourd’hui quel est le programme de l’assemblée nationale ivoirienne pour les prochains mois, difficilement vous seriez en mesure de répondre à cette question, et même si vous cherchiez à le connaitre (à travers le web ou par d’autres moyens) difficilement vous parviendriez à avoir des réponses satisfaisantes.. Si par contre l’on vous posait la même question concernant le rebelle de président de cette institution ivoirienne, Soro Kigbafori Guillaume pour ne pas le nommer, non seulement vous seriez en mesure de retracer sa vie durant les cinq derniers mois, mais vous pourriez également à la seconde près dire ce que l’enfant terrible de Kofiplé fera lors des dix prochains mois.

C’est que l’auteur de “Pourquoi je suis devenu un rebelle” fidèle à son désir d’apparaitre s’est lancé dans une opération de restylage digne de ses plus illustres prédécesseurs dans le domaine de la criminalité politique. Et cette opération d’exorcisme politique est menée au détriment de l’intérêt commun, c’est à dire au détriment de l’institution qu’il est censé représenter. Il suffit pour s’en convaincre de visiter la page facebook de Soro Guillaume et celle de l’assemblée nationale ivoirienne. 43 066 fans pour le premier et 36 fans pour la deuxième. Le compte twitter de Soro Guillaume est l’un des plus actifs sur le web, tandis que celui de l’assemblée nationale ivoirienne est inexistant.

Plus préoccupé de soigner son image , Soro Guillaume oublie complétement ses fonctions institutionnelles. C’est l’assemblée nationale ivoirienne qui représente Soro Guillaume et non le contraire. Tous les moyens de l’État , radio, télévision, journaux sont mis au service de Soro Guillaume. L’on sait lorsque Soro Guillaume est énervé, lorsqu’il se trouve au Japon, au nord, lorsqu’il se mariera, mais en pleine session ordinaire de l’assemblée nationale ivoirienne, très peu sont les ivoiriens qui seraient en mesure de vous dire quels projets de lois sont traités par les députés.

Mais pourquoi ce désir excessif de soigner sa propre image ? Ayant atteint une bonne partie de ses objectifs, ne serait il pas plus bénéfique pour l’un des chefs historiques de la rébellion ivoirienne s’effacer un peu afin de se faire oublier? Expliquer cette attitude autodestructrice (selon nous ) relève surement du domaine de la psychologie ou mieux de la psychanalyse. N’étant pas des spécialistes en la matière, nous nous contenterons simplement de comparer le comportement de Soro Guillaume à celui de certains hommes politiques du passé pour comprendre que si M. Soro sent si fort le besoin de se justifier à ses propres yeux, et aux yeux de l’opinion publique ivoirienne et internationale, c’est qu’il sait que les actes qu’il a posés depuis plus de dix ans et qui ont été à l’origine du malheur de millions d’ivoiriens, tôt ou tard le rattraperont. Alors, vu que le temps c’est l’argent, il profite de ses dernier moments de liberté pour organiser une défense préventive.

Hitler avait Joseph Goebbels chargé d’encourager et de justifier ses crimes à travers la propagande nazie, Staline avait ses films et ses affiches, Mobutu avait son ministère de la communication. Tous ces dictateurs cherchèrent à cacher et justifier , à travers le culte de la personnalité leurs crimes horribles . Mais tous furent rattrapés par la justice, certains de leur vivant, d’autres après leur mort. S’exposer comme il est entrain de le faire, ne fait qu’étaler aux yeux de tous les véritables motivations de Soro Guillaume. L’intérêt commun n’a jamais intéressé Soro Guillaume, mais une fois identifié son propre intérêt, il attèle une cause commune à celui-ci, et voilà pourquoi au fil de sa courte carrière politique, une bonne partie de ses compagnons qui pouvaient constituer un obstacle à son ascension furent liquidés.

Écrire des livres ou mener des actions de communication tout azimut n’ y changera rien. Soro Guillaume sait qu’il est un criminel, le peuple ivoirien le sait, l’opinion publique internationale le sait.. Lors qu’arrivera l’heure de la justice, avoir cherché à réécrire l’histoire n’y changera rien. Soro Kigbafori Soro payera pour ses crimes…

ACC- Côte d’ivoire

Publicités