L’histoire de #Mitterand qui nous permet de mieux appréhender celle d’#Hollande vis à vis de l’#Afrique #SachezLe

Posted on août 19, 2013

0


hollande-mitterrand-480746-jpg_329218

En juillet 1989 Loïk Le Floch-Prigent est nommé PDG d’ ELF par François Mitterand. Il découvre un vaste système de corruption impliquant ELF et les hommes politiques français. ELF finançait en effet depuis Charles De Gaulle tous les partis politiques français grâce aux énormes profits réalisés par l’exploitation à presque cout zéro des gisements de pètrole dans les pays africains.

Loïk Le Floch-Prigent va trouver François Mitterrand à qui il demande des conseils sur l’attitude à adopter. Réponse de François Mitterrand le socialiste:

«Vous continuez comme on a fait dans le passé, mais vous ne nous oubliez pas.»

En fait comme le révèle Laurence Soudet ancienne collaboratrice de François Mitterand, ce dernier bénéficiait des retombées du pétrole africain depuis bien Longtemps. En 1965, juste l’élection qui devait opposer au second tour Mitterrand à De Gaulle Laurence Soudet est envoyée vers les responsables d’ELF par Mitterrand. Le Responsable d’ELF que Laurence Soudot rencontre lui remet une enveloppe pleine d’argent pour François Mitterand, et lui fait même voir les enveloppes destinées aux deux autres candidats. Au second tour tour, vu que François Mitterrand avait réussi à obtenir environs 32%, et devait se présenter contre De Gaulle, c’est une valise remplie d’argent que les responsables d’ELF lui remettent afin de la convoyer vers François Mitterrand.

Ces petites histoires et bien d’autres, racontées, dans la deuxième partie de la série de documentaires réalisées par la Chaine AL Jazeera sur l’histoire de la Françafrique, permettent de faire tomber définitivement le mythe de la gauche française qui serait plus humaniste ou moins gourmande que la droite lorsqu’il s’agit de l’exploitation des pays africains.

Dans le même documentaire, l’on apprend aussi par exemple qu’à son élection en 1981, Mitterrand avait nommé deux responsables pour l’Afrique. L’un qui était le ministre de la coopération et qui jouait pour rôle de présenter un visage propre de la politique française en Afrique, et un autre homme dans l’ombre, qui perpétuait tranquillement la politique impérialiste française en Afrique. C’est ce qui explique le fait que certains africains aveuglés par la communication faite autour des années de gouvernement de Mitterrand le socialiste, continuent de croire au mythe d’un homme qui voulait humaniser les relations entre la France et l’Afrique. En réalité, le véritable Mitterrand, fidèle représentant de la gauche française, c’est celui qui afin de marquer son refus d’accorder l’indépendance à l’Algérie dit en 1954  » L’Algérie c’est la France ». Le véritable Mitterrand, c’est celui qui fit assassiner en 1987 Thomas Sankara. Le véritable Mitterrand c’est celui qui en 1994 afin de sauver son ami et surtout « La grandeur » de la France causa le génocide rwandais.

En ce qui concerne la politique française en Afrique, il n’existe ni gauche, ni droite, mais simplement des groupes de personnes qui se battent afin de bénéficier des avantages du système, et cela aux dépends des africains.

La série de documentaires de Al Jazeera sur l’histoire de la Françafrique en anglais, se trouve à cette adresse http://t.co/UO6z0z6CSz

ACC – Côte d’Ivoire

Publicités